Assurance automobile et séniors : compatibles ?

Vous souhaitez vous renseigner pour un de vos de proches, mère, père, oncle, tante, qui serait entré dans la période de la vie dite des « séniors », où les besoins et, finalement, les moyens changent et diffèrent ; où vous êtes vous-même dans cette situation, en recherche de réponses face à vos interrogations ? Vous êtes sur le bon article.

 

Qui sont les séniors ?

 

Avant d’entamer le sujet autour des besoins et des droits accordés aux séniors, il convient de définir qui sont ceux-ci. L’âge auquel peut être considérée une personne « senior » diffère selon les compagnies d’assurance. Selon certaines, cette qualification peut avoir lieu dès 55 ans, pour d’autres, il faut attendre d’avoir 60, 65, voire 70 ou 75 ans. L’opinion publique à tendance à assimiler les séniors aux personnes retraitées. En réalité, dans un cadre personnel, c’est un statut qui peut dépendre de l’avis de l’intéressé sur sa propre personne. Puisqu’il n’existe pas d’âge minimal pour conduire en France, cette catégorie de personne peut tout à fait conduire sans le moindre problème. 

Que dit la loi ?

 

Nous avons parfois entendu dire qu’un contrôle d’aptitudes physiques à la conduite pour les personnes âgées allait voir le jour. Il n’en est rien. En effet, il est important de noter que, légalement, aucune restriction liée à l’âge n’est entrée en vigueur. Toutefois, ce sont les problèmes de santé plus récurrents et les fragilités de la personne à l’état général qui peuvent faire peur aux assureurs. Parmi ces problèmes qui peuvent se révéler dangereux pendant la conduite, notons les plus inquiétants : la diminution du champ de vision / de la netteté de la vision ; la perte de réflexes ; la perte de l’audition.

Il convient de rappeler que les séniors sont toutefois des expérimentés de la conduite depuis un bon nombre d’années, et qu’au vu de leurs difficultés, ils prennent souvent davantage de précautions que les autres automobilistes. Ainsi, ils ont accumulé beaucoup de bonus, qui vont être pris en compte au cours de la souscription à un contrat, et sont généralement impliqués dans les petits sinistres et dommages, moins coûteux et surtout, moins graves que les autres. De plus, désengagés de toutes responsabilités professionnelles, les séniors roulent souvent moins que les jeunes, ce qui diminue fortement le risque d’accidents potentiels. Il est conseillé aux séniors qui souhaitent réaliser des économies de conserver leur ancienne voiture (du moins, de ne pas penser à en acheter une neuve) ; les coûts de réparation variant selon les modèles de voiture ; mais restant moindres sur celles qui roulent depuis déjà un moment.

 

 Les jeunes retraités n’ont pas de mal à trouver une assurance autant, tandis que, pour les séniors plus âgés, cette étape peut réellement se révéler fastidieuse. Il ne sera donc pas rare d’en voir certaines exiger un certificat médical complet, ou d’autres augmenter les franchises ou les primes. Il est cependant recommandé de choisir une assurance auto tout risque. Certaines compagnies peuvent même aller jusqu’à l’offre de réductions en cas d’utilisation fréquente et régulière des transports en commun.  

Articles Recommandés